La qualité de vie au travail des éducatrices de la petite enfance

  • Nicole Royer Université du Québec à Trois-Rivières
  • Claire Moreau UQTR
  • Sandra Chiasson-Desjardins UQTR

Abstract

Cet article traite de la qualité de vie au travail des éducatrices de la petite enfance. Il présente les résultats d’une enquête réalisée au Québec auprès de 519 éducatrices travaillant en centre de la petite enfance. Au total, cinq sources de stress (Boyle, Borg, Falzon, & Baglioni, 1995), cinq sources de bien-être psychologique (Dagenais- Desmarais, 2010) et une mesure d’autonomie (Gillet, Rosnet, & Vallerand, 2008) au travail sont considérées. Dans l’ensemble, les résultats révèlent un niveau de stress plutôt bas et des niveaux de bien-être et d’autonomie plutôt élevés. Analysés par tranche d’expérience, les résultats montrent que les cinq premières années au travail sont généralement suivies d’une augmentation du stress et d’une diminution du bien-être psychologique. Ils montrent aussi que l’autonomie est fortement associée au bien-être psychologique. Sur le plan pratique, ces résultats invitent les gestionnaires et les formateurs d’éducatrices de la petite enfance à porter une attention particulière aux premières années de vie professionnelle ainsi qu’à la préparation et à la mise en place de conditions favorables à l’exercice de l’autonomie au travail.

 

Published
2017-10-01
How to Cite
Royer, N., Moreau, C., & Chiasson-Desjardins, S. (2017). La qualité de vie au travail des éducatrices de la petite enfance. Canadian Journal of Education/Revue Canadienne De l’éducation, 40(3), 60-91. Retrieved from https://journals.sfu.ca/cje/index.php/cje-rce/article/view/2303
Section
Articles