Les défis de l’innovation selon la théorie de l’activité : le cas de l’école (éloignée) en réseau

  • Thérèse Laferrière

Abstract

Cet article examine les défis de l’innovation en milieu scolaire partant de la théorie de l’activité, plus précisément du cadre conceptuel d’Engeström (1987, 2015). L’innovation étudiée, soit l’école (éloignée) en réseau (2002-2017), incluait dans son dispositif les modèles de la communauté d’apprentissage, de la communauté d’élaboration de connaissances et de la communauté de pratique. Différents systèmes d’activité en interaction sont analysés afin de repérer les tensions relatives à ces modèles qui ont posé des défis particuliers lors de la mise en oeuvre de ce dispositif novateur. En matière de mise à l’échelle, le cadre d’analyse de Coburn (2003), bonifié par Dede (2006), est utilisé.
Published
2017-05-19
How to Cite
Laferrière, T. (2017). Les défis de l’innovation selon la théorie de l’activité : le cas de l’école (éloignée) en réseau. Canadian Journal of Education/Revue Canadienne De l’éducation, 40(2), 1-30. Retrieved from https://journals.sfu.ca/cje/index.php/cje-rce/article/view/3110
Section
Celebrating 40 Years of the CJE | Hommage aux 40 ans de la RCÉ