Résolution de problèmes, autorégulation et apprentissage

Authors

  • Hélène Poissant Queen's University
  • Bruno Poëllhuber
  • Mireille Falardeau

Abstract

L’objectif principal de cet article consiste à définir ce qu’est un problème et les diffé- rentes étapes de sa résolution. Nous insisterons aussi sur la composante d’autorégulation inhérente au processus de résolution de problèmes. Bien que le terme d’autorégulation ait ses origines dans les théories de la métacognition, il peut être rapproché de l’étape d’évaluation et de surveillance développée dans le cadre des théories de la résolution de problèmes. Cette composante nous paraît cruciale puisqu’elle permet une remise en cause constante des actions de l’apprenant. Sa maîtrise permet de rendre celui-ci plus autonome à l’égard de ses apprentissages.

We argue that problem solving is, in part, self-regulating. Although metacognitive theory may have encouraged this view, autoregulation is, practically speaking, linked to the evaluative state of problem solving. Because it repeatedly encourages learners to review their choices and actions, autoregulation helps them to become autonomous. 

Downloads

Published

1994-03-22

How to Cite

Poissant, H., Poëllhuber, B., & Falardeau, M. (1994). Résolution de problèmes, autorégulation et apprentissage. Canadian Journal of Education/Revue Canadienne De l’éducation, 19(1), 30–44. Retrieved from https://journals.sfu.ca/cje/index.php/cje-rce/article/view/2674

Issue

Section

Articles